Patrick Ammann

Sur nous

ou juste moi ;))

Je m'appelle Patrick. J'ai grandi en Suisse orientale, plus précisément à Rorschacherberg, une commune située au bord du lac de Constance.

Ma mère est vénézuélienne, mon père suisse. Si on regarde d'un peu plus près mes racines, il y a au moins une partie de sang italien en moi. Un peu de Birchermüesli, comme on dit ici en Suisse.

Depuis que je suis enfant, j'ai des intérêts très variés. Ils vont de l'informatique au sport en passant par l'économie. Influencé par mon père, qui travaillait comme consultant en informatique, j'étais particulièrement fasciné par l'informatique. Par exemple, j'ai créé le premier site web pour mon école en 1999.

Quelques années plus tard, toujours aussi enthousiaste, j'ai décidé de suivre des études d'informatique de gestion à l'université.
J'ai décidé d'étudier l'informatique de gestion à l'université des sciences appliquées de Saint-Gall.
à l'université des sciences appliquées de Saint-Gall, que j'ai achevé avec succès en 2012.

Ayant grandi en Suisse d'une part et au Venezuela d'autre part, j'ai eu l'occasion toute ma vie de voir comment les gens se développent et se comportent dans différentes conditions (par exemple politiques, climatiques). J'ai donc pu voir et expérimenter il y a longtemps ce que les organisations centrales peuvent faire si elles ne sont pas dignes de confiance. Le mot-clé ici est politique monétaire et inflation.

Le fait d'avoir grandi dans deux pays aussi contrastés que la Suisse et le Venezuela, mais aussi à travers divers voyages, m'a fait prendre conscience très tôt :
Nous vivons dans un système qui, jusqu'à présent, a réparti le pouvoir et la richesse de manière inégale et injuste. Par exemple, il ne va pas de soi que chacun dispose de son propre compte en banque.

La blockchain est donc un sujet qui me préoccupe depuis un certain temps.
Cependant, ce n'est qu'en 2017 qu'elle a vraiment "cliqué" pour moi personnellement.
C'est un article de journal qui a finalement piqué mon intérêt et m'a amené à commencer à examiner le sujet de plus près.

Petit à petit, j'ai pris conscience du potentiel que peut apporter une telle application exploitée via la blockchain :
- Décentralisation (-> distribution du pouvoir et des actifs).
- Sécurité contre la falsification (-> la confiance est possible sans tiers)
- Stabilité de la valeur (-> possibilité de déflation fixée par le code du programme)
- Efficacité (transactions rapides et bon marché, possibles 24h/24 et 7j/7)

Bien sûr, avec de telles nouvelles méthodologies, tout est rarement parfait dès le départ. C'est ainsi qu'avec la blockchain, le Bitcoin, en tant que premier du genre, a été et reste confronté à divers problèmes.
Il en va de même pour Ethereum, un autre projet bien connu.
Tout cela m'a amené à Cardano à l'été 2020.

Cardano est le projet de blockchain qui adopte une approche scientifique. Cela signifie, entre autres, que toutes les étapes du développement ont été et sont soumises à ce que l'on appelle des examens par les pairs (autrement habituel pour les thèses de doctorat).

Le mécanisme de preuve d'enjeu de Cardano est également très en avance sur celui de ses concurrents.
(par exemple, les pièces ne sont pas leurrées et ne peuvent pas devenir moins importantes).

Pour en savoir plus sur "Pourquoi Cardano", cliquez ici.

A travers l'activité d'ADA Suisse, je souhaite naturellement contribuer à la promotion du réseau Cardano. 

Mais pour y parvenir, outre la gestion d'une piscine, il est également important de rapprocher tous ces nouveaux sujets & concepts.
Pour y parvenir, j'ai décidé d'utiliser une partie des revenus de la piscine pour diverses activités et événements :
- Événement Cardano Marketplace d'ADA Suisse
- Groupe Telegram pour les Stakers (contactez-moi pour le lien d'invitation)
- Ateliers de formation
- Gestion d'une base de données de connaissances (ADAcation)